La Confrérie

La Confrérie des Poulardiers® de Bresse est née le 16 décembre 1962, à l’initiative du sénateur maire de Louhans, Monsieur Henri Varlot.

 Les fondateurs de la confrérie des poulardiers de bresse

Elle est issue de la volonté de créer une confrérie afin de défendre et faire respecter l’AOC. Elle a aussi pour but de marier folklore et gastronomie dans le respect des traditions bressanes.

 

A l’époque, le Syndicat d’Initiative (M. Alleaume) et l’Union Commerciale (M. Ducrot) de Louhans sont particulièrement associés au projet.

 

Les couleurs de la ville de Louhans sont retenues pour le ruban.medaille-poulardiersla tenue des poulardiers de bresse

La médaille est crée par un artisan M.O.F. de la région louhannaise et frappée par La Monnaie de Paris.

Une devise trouvée (par concours auprès des habitants).

Une tenue d’apparat et un hymne viennent compléter le rituel.

 

 

Dans les années 1980, les deux Bresse (celle de Bourg et celle de Louhans) seront enfin totalement réunies au sein de la confrérie tout en conservant chacune leur chapitre.

Chapitre de printemps : début juin le vendredi en soirée au château d’Epeyssoles à Vonnas

Chapitre automne : toujours le dernier dimanche de novembre à Louhans.

 

 

La confrérie des Poulardiers de Bresse compte actuellement plus de 3 000 intronisés, tant en France qu’à l’étranger, comprenant personnalités du monde culinaire, politique, artistique, sportif, et simples consommateurs. En paraphant le livre d’or, ils se sont engagés à être ambassadeurs de la célèbre production du terroir bressan.

La confrérie compte 3 grades : Chevalier de la Belle Poule (sur parrainage), Commandeur, Connétable (ces deux grades sur proposition du Grand Conseil)

 

Chaque année elle accueille entre 370 et 420 convives lors de ces deux chapitres : Vonnas (120 personnes – environ 15 intronisés) et Louhans (250/300 personnes – entre 30 et 40 intronisés)

 

Selon un rituel bien rôdé, de nouveaux confrères sont intronisés.

La théâtralité est accentuée par l’utilisation de costumes d’apparat (toge rouge à parement gris, cordon et toque) et avec un vocabulaire féodal et patoisant plein d’humour. La confrérie met en scène les symboles liés à la volaille de Bresse pour faire savoir qu’elle est la meilleure volaille du monde. 

 Intronisation confrérie des poulardiers de bresse

Sur scène, le public découvre une table garnie d’un pichet de vin, d’un poulet découpé et d’une pile d’assiettes avec en arrière plan, les bavettes en tissu décorées à l’insigne des Poulardiers remises aux futurs confrères pour la dégustation symbolique.

 

Intronisation Confrérie des poulardiers de BresseChaque impétrant passe ensuite devant le maître de cérémonie, qui lui lit en vers son curriculum vitae fantaisiste et procède à son “adoubement”. En posant sur chaque épaule un goupillon surmonté d’un coq doré, il le déclare : “Chevalier de la belle poule de Bresse”.

Un confrère lui passe la médaille autour du cou, lui remet un diplôme et lui fait signer le grand livre d’or. Par sa paraphe, le nouveau (ou la nouvelle) intronisé(e) s’engage à être ambassadeur de la volaille de Bresse.